Festival libanais: le début de l’été et 16 ans de coexistence

En Amérique du Nord, seize ans se fêtent en grand. D’abord le sweet sixteen pour nos jeunes qui commencent une nouvelle étape de leur vie, ensuite, l’anniversaire de mariage 16 ans, noces de saphir. Et pour le festival, on combine les deux. Cette communauté libanaise mariée au sol québécois, cette union représentée par une pierre précieuse, forme naturelle et très dure de corindon transparent, bleu, rose ou vert, le plus souvent, bleu profond et lumineux. Quelle belle description de cet anniversaire en 2018, la forme naturelle de la pierre précieuse, les couleurs du ciel et de la mer du Liban, le vert de ses cèdres, le bleu de la fleur de lys du Québec et les feuilles vertes de son érable.
Seize ans de préparatifs annuels où petits et grands s’activent à préparer une fête exceptionnelle, année après année. Ça nous a pris plusieurs ajustements, des ajouts, des retraits. Un peu de ça et un peu de ça. La recette change afin que le produit final soit à la hauteur des attentes de nos invités. C’est le festival qui annonce le début de l’été, un incontournable dans la programmation des sorties d’été à faire. Une invitation à tout le monde à se rassembler sous les gros chapiteaux, beau temps, mauvais temps. Les invités de toutes les nations trouvent toujours quelques choses à leur goût, un petit je-ne-sais-quoi qui les pousse à revenir l’année prochaine et celle d’après.
C’est en grande partie grâce aux organisateurs et leurs soucis des détails et qui mettent beaucoup de leur temps et de leur énergie pour en faire l’événement annuel par excellence.
Rendez-vous à Laval le 14, 15, 16 et 17 juin et participez à cette grande fête. Entrée gratuites, différents kiosques, bouffes et souvenirs ainsi que des jeux payant pour les enfants. Bon festival.